Groupes de travail

Dépôts sauvages de déchets

Les modernisations constantes des réglementations liées à la gestion des déchets permettent aujourd’hui d’orienter les ordures ménagères vers des installations de traitement toujours plus performantes tout en visant la diminution de la production de déchets (incitation au compostage, développement et soutien aux structures de recyclage et réemploi, campagnes d’information et de sensibilisation…).
Cependant malgré ces évolutions, les dépôts sauvages restent une réelle problématique sur la plupart des territoires français. Non seulement ces dépôts sauvages peuvent constituer un réel danger sanitaire et environnemental (pollutions des sols et des eaux, impacts sur la faune et la flore…), mais ils représentent aussi une pollution visuelle non négligeable qui dégrade les paysages et le cadre de vie. De plus, leur gestion représente un coût conséquent pour les acteurs concernés.
Dans ce contexte, le S3PI lutte contre ces dépôts.
Dans un premier temps, une réunion d’information a été organisée à destination des élus de l’arrondissement de Douai, afin d’effectuer un rappel sur les pouvoirs de police des Maires sur cette thématique. À la suite de cette réunion, un diagnostic du territoire a été réalisé par l’association Picardie Nature.
A partir de ce diagnostic, un groupe de travail composé de la Sous-préfecture de Douai, de Douaisis Agglo, de la Communauté de Communes du Cœur d’Ostrevent, du SYMEVAD et du SIAVED a été créé. Ce groupe travaille sur la mise en place d’actions concrètes sur le territoire.
Dans la continuité du travail effectué, le S3PI a initié la rédaction d’un guide de fiches pratiques à destination des élus du territoire.
Ce travail contre les dépôts sauvages peut être reproduit sur d’autres territoires du S3PI, n’hésitez pas à nous contacter dans ce sens.